Shopping Cart

Marché de Kumade: Célébrer le Nouvel An à Tokyo

Le marché de kumade est une tradition liée au Nouvel An japonais se déroulant durant le mois de Novembre. Les kumade sont de magnifiques objets d’artisanat japonais que l’on trouve principalement suspendus dans les boutiques et commerces. Mais ce ne sont pas de simples objets de décoration. Nous vous expliquons tout dans cet article.

Qu’est ce qu’un Kumade?

Un kumade est un râteau en bambou. Mais alors, quel rapport avec le Nouvel An? Et bien, le kumade sert à “ratisser la bonne fortune” pour l’année à venir. Pour ce faire, les kumade sont décorés de nombreux symboles pour attirer prospérité, fortune et chance à leur propriétaire. Ce sont principalement les chefs d’entreprises et les commerçants qui achètent, avant la fin de la Nouvel Année, un kumade, pour apporter à leur entreprise du succès pour l’année à venir. La taille et le prix des kumade varient, les plus petits coûtent 2000 ou 3000 yen (15 à 25 euros) et les plus gros 50000 yen (450 euros) ou plus et peuvent peser jusqu’à 150kg. 

Marché de Kumade
Marché de Kumade

Les signification du Kumade

Les kumade sont décorés de nombreux symboles. Par exemple, des pièces de koban, la monnaie utilisée durant la période Edo ou encore des tonneaux de riz, symboles de récoltes abondantes et donc de prospérité. On trouve également des petites statuettes de tortues ou grues. Il est en effet dit dans la culture japonaise que ces deux animaux vivent respectivement 10 000 et 1 000 ans. Ils sont donc un symbole de bon augure. Deux autres animaux sont aussi souvent représentés. Tout d’abord, la dorade rouge. Se prononçant “tai” en japonais, la sonorité de son nom fait résonance avec le mot “omodetai” signifiant “célébrer”. Enfin, le hibou, se prononçant en japonais “fukuro”. Et “fuku” en japonais signifie “bonheur”.

A la fin de l’année, les vieux kumade sont ramenés au sanctuaire pour être brûlés. De grandes boîtes sont ainsi installées devant le marché de kumade pour les récupérer. Étant un talisman, il est en effet de mauvais augure de se séparer de son kumade en le mettant tout simplement à la poubelle. Chaque Nouvelle Année, il faut donc racheter un kumade, plus grand que l’année précédente de préférence, car c’est un signe que son entreprise prospère. Au contraire, si le kumade acquis est plus petit, ce n’est pas de bons auspices. 

Marché de Kumade
Marché de Kumade

Marché de Kumade: le Sanctuaire Ootori à Asakusa 

Plusieurs marchés de kumade se déroulent à Tokyo durant le mois de novembre. Nous nous sommes rendus au sanctuaire Ootori, dans le quartier de Asakusa, car il est dit que c’est là que cette tradition aurait vu le jour. Plusieurs marchés ont lieu durant le mois. Le premier est appelé Tori no Ichi et se tient le premier jour du coq de novembre, selon le calendrier lunaire. Le second marché, Ni no Tori, se tient le second jour du coq du mois, soit 11 jours plus tard. Selon les années, il peut y avoir un troisième marché (alors appelé San no Tori). Le marché se tient toute la journée, 24h non stop. Durant chaque marché, c’est plus de 100 stands qui s’alignent. Chaque stand rivalise de créativité avec des kumade les plus originales les uns que les autres. Tout autour du sanctuaire, on trouve également des stands de nourriture, dans l’esprit des matsuris japonaises. 

Les plus grosses ventes sont suivies d’un rituel particulier. Pour signifier que le deal est clos, le vendeur et l’acheteur vont taper plusieurs fois dans leurs mains en suivant le rythme de 3,3,3 et 1. Ce rituel est appelé le tejime. 

Si vous vous trouvez à Tokyo durant le mois de novembre, le marché de kumade est définitivement à ne pas manquer. Et pourquoi ne pas en acheter un petit pour le ramener en souvenirs?

Marché de Kumade
Marché de Kumade
Laisser un commentaire