Publié le Laisser un commentaire

Nakamise dori: Jouets miniature de l’ère Edo

Asakusa, miniature Edo style toys shop

Dans la rue commerçante Nakamise, allant de la porte Kaminarimon au temple Senso-ji à Asakusa, se trouve un petit magasin que l’on ne remarque pas forcément. Une petite boutique, dont la taille est en adéquation avec les jouets miniatures qu’elle vend. Nous y avons rencontré Yoshitaka Kimura, le propriétaire, qui nous a fait découvrir cet artisanat délicat et peu connu.

Boutique de jouets miniatures sur Nakamise dori
Yoshitaka Kimura, propriétaire d’une boutique de jouets miniatures sur Nakamise dori

La période Edo et les lois somptuaires

Durant la période Edo, les artisans développèrent le savoir-faire pour fabriquer des objets de plus en plus petits. En cause, les lois somptuaires issues de cette époque.

Avec l’établissement de la période Edo (1615-1868), le shogunat est déterminé à renforcer son contrôle et maintenir la paix en créant une société stable. Pour ce faire, le système de classes se durcit avec des contraintes sociales et économiques fortes. 

Tout en haut de la société, les samouraïs, suivi des fermiers, des artisans et, tout en bas de la pyramide, les marchands. Les nobles et les membres de la vie religieuse, que ce soit shintô ou bouddhiste, sont exclus de ce système de classe.

Pour maintenir cette hiérarchisation, des lois somptuaires sont instaurées. Elles réglementent les signes extérieurs de richesse, tels que la façon de s’habiller et de décorer sa maison. Par exemple, il est interdit pour les marchands de porter des vêtements avec des bordures dorées et argentées. Et les fermiers ne sont autorisés à porter uniquement des vêtements en chanvre et en coton. Même les classes supérieures se voient contraintes à certaines règles. Ainsi, les femmes de la bonne société ne peuvent sortir avec plus d’une servante.

En opposition, la période Edo est pleine de créativité et d’innovation pour détourner ces régulations. Les marchands, retranchés tout en bas de la hiérarchie, prospèrent et ne manquent pas de trouver des moyens ingénieux d’exposer leur nouvelle richesse.

Par exemple, on peut encore trouver aujourd’hui des maisons qui, de la rue, ont l’air de n’avoir qu’un seul étage, mais qui en ont en fait deux, seulement visibles une fois à l’intérieur. Ces architecture permettent ainsi de contourner les lois sur la construction de logements. C’est aussi ainsi que les jouets miniatures se développent. Moins ostentatoire que de gros objets luxueux, plus le jouet est petit, plus les détails sont minutieux et plus le prix est élevé.

Jouets miniatures Edo

La boutique Sukeroku sur Nakamisa dori, Asakusa

Fondée en 1866, la boutique Sukeroku est la dernière encore existante vendant des jouets traditionnels japonais de l’époque Edo. Aujourd’hui tenue par Yoshitaka Kimura, sa famille transmet cette tradition des miniatures et le savoir-faire des artisans depuis 5 générations.

On trouve de moins en moins d’artisans capables de tant de précision et ceux-ci sont maintenant dispersés aux quatre coins du Japon. Monsieur Kimura s’est donné pour mission de promouvoir ce savoir-faire unique en continuant de présenter leur travail dans sa boutique.

Notre époque a vu revenir la mode des objets ostentatoires, sur le principe “plus c’est gros, plus c’est cher”. Mais pour Monsieur Kimura, n’importe qui peut créer un objet de grande taille. Tandis que seulement quelques spécialistes peuvent avoir la patience, la délicatesse et le savoir faire pour fabriquer des miniatures aussi précises.

Si vous vous trouvez dans la rue commerçante de Nakamise, n’hésitez pas à aller présenter vos salutations à Monsieur Kimura et à admirer le travail délicat des artisans.

Jouets d’Edo

Nakamise dori – Sukeroku

Website: www.asakusa-nakamise.jp/store/pop.php?sid=95 Address: 2 Chome-3-1 Asakusa, Taito City, Tokyo 111-0032

Apprenez-en plus sur Asakusa avec notre Asakusa box.

Laisser un commentaire