Publié le Laisser un commentaire

L’hiver au Japon

Winter in Japan

Dans cet article, nous allons vous présenter quelques traditions perpétuées pendant l’hiver au Japon et pendant le nouvel an.

Célébrer le solstice d’hiver au Japon

Le solstice d’hiver (appelé Toji en japonais) est le jour le plus court de l’année. Dans l’ancien temps, les Japonais le considéraient comme une période où la puissance du soleil s’affaiblissait et où la malchance augmenterait. Pour inverser cette tendance, ils développèrent des traditions pour ramener la chance.

On dit que prendre un bain parfumé au yuzu ce jour-là apporte une bonne santé. En effet, le Yuzu regorge de Vitamine C, essentiel pour combattre le froid. Frotter le yuzu contre sa peau dans le bain la guérirait également du froid. Enfin, on dit que l’odeur du yuzu éloigne les forces diaboliques.

Kagami Mochi

Manger des mochi avec de l’Oshiruko : célébration du Kagami Biraki

Cela signifie littéralement « Briser le miroir ». Se déroulant le 11 janvier, cet événement consiste à briser le Kagami Mochi.

Du jour de l’An au 7 janvier, on pense que les Toshigami visitent les foyers. Les Toshigami (年神, 年 signifiant année et 神 divinité) sont considérés comme les esprits des ancêtres.

On dit que les âmes des Toshigami vivent dans les Kagami mochi. En les mangeant, vous serez doté de leur force. Ils vous apporteront force et bonne santé pour l’année à venir.

Les mochi sont souvent consommés avec de l’oshiruko. En effet, les haricots azuki (haricots rouges) représentent des talismans pour chasser les mauvais esprits.

Oshiruko

C’est une tradition qui a été introduite au Japon depuis la Chine, à l’époque des samouraïs. On pense que la couleur rouge des haricots azuki a le pouvoir de dissiper le mal.

En d’autres termes, manger de l’oshiruko et des mochi ensemble vous protégera des mauvais esprits et vous donnera force et bonne santé pour la nouvelle année.

Hatsuyumei

Le premier rêve de l’année : Hatsuyume

Hatsuyume (初夢) est le premier rêve de la nouvelle année. On dit qu’il est de bon augure de rêver de “Ichi Fuji Ni Taka San Nasu” (一富士二鷹三茄子), ou en premier le mont Fuji, deuxième un faucon et troisième des aubergines (c’est pourquoi vous pouvez voir ceux-ci représentés sur le Kagami Mochi inclus dans la boîte)

Ici, nous expliquerons en quoi consiste chaque rêve. ■ Ichi Fuji – Tout d’abord, le mont Fuji Fuji résonne comme 無事 « buji » qui signifie « en sécurité ». Rêver du majestueux mont Fuji vous donnera de la chance et de la force pour atteindre vos objectifs. ■ Ni Taka – Deuxièmement, un faucon Un faucon attrapant sa proie avec ses griffes acérées est une suggestion de saisir votre chance. C’est une année qui mènera à la réalisation de vos rêves. ■ San Nasu – Troisièmement, des aubergines Dans le passé, les aubergines étaient un légume coûteux que seuls les riches pouvaient manger le jour du Nouvel An. Ils représentent fortune et prospérité des descendants.

Inclus dans la Peko Peko Box

La Peko Peko Box comprendra un Kagami Mochi, de la pâte d’oshiruko ainsi que du sirop de yuzu pour faire une boisson chaude. N’oubliez pas de vous inscrire pour recevoir votre box.

L'hiver au Japon: boisson au yuzu
Publié le Laisser un commentaire

L’année du Tigre

L’année du Tigre

2022 approche, menée par nul autre que le Tigre ! Êtes-vous prêt pour cette nouvelle année ? Cet article vous présentera tout ce que vous devez savoir sur l’année du tigre : pourquoi il est devenu le 3ème signe du zodiaque, la personnalité des personnes nées cette année-là, à quoi s’attendre en termes d’objectifs de vie,…

Pourquoi le Tigre n’a-t-il obtenu que la 3e place ?

Un jour, Bouddha annonça à tous les animaux : « Les 12 premiers d’entre vous qui arriveront jusqu’à moi au Nouvel An, deviendront tour à tour le roi de l’année ».

La vache, qui savait qu’elle était lente, partie dans la nuit. Elle aurait terminé première si le rat, qui était sur son dos, n’avait pas sauté devant lui à la dernière minute. Le rat est donc devenu le 1er animal du zodiaque et la vache le second.

Le tigre fut le plus rapide de tous, mais n’étant partie qu’à l’aube (alors que la vache était déjà partie depuis le début de la nuit), il ne put rattraper son retard et se retrouva à la 3e place.

Une deuxième légende raconte qu’au commencement, c’est le lion qui détenait la 3ème place. Mais celui-ci agissant mal, Bouddha décida pour le punir de le retirer du zodiaque. Et choisi en remplacement le tigre.

À quoi s’attendre des personnes nées l’année du Tigre ?

Les personnes nées l’année du tigre ont des personnalités positives et un fort esprit : elles n’évitent pas les défis et ont même tendance à aller vers ceux-ci. Elles n’ont pas peur de faire des erreurs et de ce challenger (même si cela signifie un échec), plutôt que d’éviter simplement les situations difficiles.

Les personnes nées l’année du tigre sont douées en société et ont des personnalités divertissantes. Elles ont un fort esprit de leadership et rassemblent les gens.

A quoi s’attendre pour cette nouvelle année ?

L’année du tigre peut être une année difficile. Mais ayez confiance en vous pour accomplir vos objectifs. L’année du bœuf était une période pour se préparer, prendre le temps de réfléchir. Pendant l’année du tigre, il est temps d’agir.

Attention cependant à ne pas être trop impulsifs et soyez sûr d’écouter les conseils des gens autour de vous.

En un mot, 2022 sera synonyme de nouveautés, d’évolutions et de changements. C’est le moment de donner le meilleur de nous-mêmes. Nous espérons que vous passerez une belle année 2022, et que l’esprit du Tigre vous guidera pour accomplir de grandes choses !

Temple Chogosonshi-ji

Temple Chogosonshi-ji

Situé à Nara, sur le Mt Shigi, le temple Chogosonshi-ji est peu connu.

On raconte qu’il y a 1400 ans, lors de sa guerre contre le clan Mononobe, l’année du tigre, le jour et l’heure du tigre, le prince Shotoku alla prier Bishamonten sur les montagnes de Nara. Bishamonten est l’un des 7 dieux de la chance. Il est considéré comme le dieu de la guerre. Après avoir gagné la guerre, Shotoku établit ce temple en signe de gratitude.

Le temple est connu pour sa gigantesque statue de tigre en papier mâché (la plus grande au monde). Cela en fait un endroit formidable à visiter en 2022, l’année du tigre.

Inclus dans la box de Janvier

Cette statuette de tigre en céramique sera incluse dans votre box du Nouvel An. Abonnez-vous maintenant à Peko Peko Box pour ne pas la manquer.

L’année du Tigre
Publié le Laisser un commentaire

Halloween au Japon

Kokeshi

Octobre est là, et vous vous demandez peut-être comment le Japon fête Halloween ? Nous répondons à cette question dans cet article. Et n’oubliez pas de visiter la boutique Peko Peko ou de vous abonner à la Peko Peko Box. Pour Halloween, profitez de notre remise de 9% sur tout le site ! Utilisez le code HALLOWEEN2021 sur votre panier.

Halloween au Japon

Halloween a gagné en popularité après que Disneyland Tokyo ait organisé des festivités d’Halloween en 2000. Très vite, cet événement est devenu populaire parmi les jeunes dans tout le pays. Au Japon, personne ne va faire le “trick or treat”, allant de portes en portes pour demander des bonbons. Ici, ce qu’on aime surtout, c’est créer ses propres costumes et les montrer dans la rue. Pour de nombreux amateurs de cosplay (costume play), Halloween est l’occasion de faire preuve de créativité. Il y a plusieurs endroits au Japon où les gens défilent dans leur costume, le plus connu étant au carrefour de Shibuya.

Le carrefour de Shibuya attire chaque année environ 60 000 à 80 000 personnes, venues profiter d’une nuit de folie. Après plusieurs accidents causés par la foule ivre, boire dans les rues de Shibuya pendant Halloween est devenu interdit ces dernières années.

En octobre, les parcs d’attractions tels que Disneyland à Tokyo et Universal Studio à Osaka organisent des événements pour Halloween. Et cela peut être un bon choix pour profiter de cette saison.

Fuurin Red - Halloween au Japon

4 et 9, les numéros de la malchance

Au Japon, 4 et 9 sont deux nombres porte malheur. Pourquoi? À cause de la façon dont ils se prononcent. 4 en japonais peut se prononcer « shi », qui est le même son que le mot pour « mort ». 9 se prononce « kyu » ou « ku » qui sonne comme les mots « agonie » ou « souffrance ». Certains hôpitaux n’ont même pas de chambres numérotées 4 ou 9. On dit aussi que les yakuza choisissent le nombre 444 sur leur plaque d’immatriculation pour montrer qu’ils n’ont pas peur de la mort.

Pour nos soldes d’Halloween, nous vous offrons une remise de 9% sur tout le site Peko Peko… oserez-vous utiliser notre code promo HALLOWEEN2021 ?

Autres superstitions Japonaises

Il y a beaucoup de superstitions au Japon, comme dans n’importe quel pays. Voici quelques-unes de nos favorites.

Les corbillards sont, bien évidemment, un symbole de la mort. Au Japon, si vous voyez un corbillard, vous devez cacher votre pouce dans votre paume. En effet, en japonais, le pouce est appelé « oya yubi » qui signifie le « doigt des parents ». En le cachant, vous protégez vos parents d’un décès prématuré.

Comme briser un miroir en occident est considéré comme un mauvais présage, on dit que casser un peigne au Japon porte malheur. Certains expliquent cette superstition car les peignes étaient autrefois assez chers et cela aurait été une perte d’en casser un.

Tout le monde connaît les tatamis, les tapis de sol traditionnels du Japon. On dit que marcher sur les côtés des tatamis peut porter malheur à sa famille.

Enfin, vous devez faire attention à la façon dont vous dormez. En effet, au Japon, dormir face au nord porte malheur et apporte la mort, car lors des funérailles, les cadavres sont placés face au nord.

Manekineko Rouge et Blanc
Publié le Laisser un commentaire

Hokkaido Safari

Hokkaido safari: fox

Cet été, nous voulons vous emmener pour un safari à Hokkaido pour découvrir les incroyables animaux que vous pourrez peut-être voir en voyageant sur cette île du nord du Japon.

Si vous souhaitez en savoir plus sur Hokkaido, n’oubliez pas de vous abonner à la Peko Peko Box avant le 30 août pour recevoir votre box Hokkaido : abonnez-vous ici.

Ours bruns

La péninsule de Shiretoko est l’un des plus beaux endroits que vous puissiez visiter au nord d’Hokkaido. Elle a été inscrit en 2005 au patrimoine mondial de l’UNESCO. Depuis le port d’Utoro, vous pouvez embarquer sur un bateau de pêcheur local dans l’espoir d’apercevoir des ours bruns dans leur habitat naturel. Shiretoko possède l’une des populations d’ours bruns les plus denses au monde et concentre 80% de la population d’ours bruns de l’île d’Hokkaido.

Il est estimé qu’il y a 90% de chance de les voir ! Malheureusement pour nous, le temps n’était pas au rendez-vous ce jour-là et nous nous sommes tombés dans les 10% restant, car nous n’avons pas pu voir d’ours bruns, même après une croisière de 2 heures. Mais notre guide, Fred, nous a fourni cette photo.

Hokkaido safari: ours bruns

Renards

Les renards d’Hokkaido sont aussi célèbres que les ours bruns. C’est l’une des mascottes de l’île. Également connus sous le nom de renards roux Ezo, ils peuvent être vus assez facilement en se promenant. Ils sont généralement plus gros que les renards que vous pouvez voir sur le continent de Honshu.

Hokkaido safari: renards

Saumons

Dans le parc national de Shiretoko se trouve Sakura no taki, une petite cascade où l’on peut voir des saumons remonter la rivière pendant les mois d’été. Les saumons cherry descendent en mer pour grossir et remontent en juillet et août pour pondre leurs œufs. C’est tellement impressionnant de les voir essayer de remonter à contre courant cette cascade.

Hokkaido saumons

Aigles à queue blanche

Ces magnifiques rapaces peuvent être observés toute l’année à Hokkaido. Les aigles à queue blanche peuvent avoir une envergure de plus de 2 mètres et ils sont connus comme le quatrième plus grand aigle du monde. Ce sont des oiseaux assez agressifs et les enfants sont surveillés de près lorsqu’ils sont dans des zones où ces oiseaux sont vus. En effet, lorsque la pêche ne se passe pas bien, les aigles à queue blanche peuvent s’attaquer aux petits cerfs, aux animaux de compagnie ou, plus rarement, aux enfants.

Aigles à queue blanche

Grue à tête rouge

C’est l’un des oiseaux les plus majestueux et les plus élégants que vous puissiez observer. Vivant exclusivement à Hokkaido, ils se distinguent par la tache rouge sur leur tête. C’est un oiseau aimé dans la culture japonaise comme vous pouvez le voir sur plusieurs de ses représentations sur des peintures et des gravures. Il est également devenu un symbole de paix après le bombardement d’Hiroshima.

Si vous souhaitez profiter plus longtemps de ce safari à Hokkaido, n’oubliez pas de vous abonner à la Peko Peko Box avant le 30 août.

Publié le Laisser un commentaire

Peko Peko Box 1er Anniversaire

Peko Peko Customers

Nous avons commencé l’aventure Peko Peko Box il y a un an, en août 2020 ! Nous n’en revenons pas en pensant à tout ce que nous avons accompli en un an et c’est surtout grâce à votre soutien. Merci!

Comment Peko Peko Box a commencé?

Nous sommes une agence de voyage basée au Japon. Pendant de nombreuses années, nous avons aidé des milliers de personnes à découvrir ce pays que nous aimons tant. Début 2020, la crise du Covid-19 a donné du fil à retordre aux globe-trotters. Visiter le Japon est devenu impossible! Pour perpétuer cet amour du voyage et soutenir l’économie locale, nous avons décidé de créer Peko Peko Box.

Nos valeurs

Méticulosité

Les articles de la Peko Peko box sont soigneusement sélectionnés par nos soins avant d’être emballés et expédiés avec amour.

Authenticité

Les produits inclus dans nos Peko Peko Box sont 100% fabriqués ou conceptualisés au Japon.

Communauté locale

Peko Peko box soutient les petits commerçants et les collectivités locales partout au Japon. Plus de 30% du profit par boîte revient aux artisans et aux commerçants.

Découvertes

Nous vous emmenons avec nous dans nos voyages partout au Japon, avec notre magazine inclus dans la box et nos vidéos Youtube.

Notre communauté

Offres d’anniversaire

Pour fêter notre 1er anniversaire, nous avons une remise spéciale sur la box Japon Evasion, la première box que nous avons créée il y a un an ! Obtenez votre box pour 36 euros au lieu de 42 euros. Offre disponible uniquement durant le mois d’août.

Pour tout achat sur la boutique Peko Peko (L’achat de Japon Evasion n’est pas inclus dans cette offre) et pour tout nouvel abonnement durant le mois d’août, recevez en cadeau ce magnifique tenugui.

Publié le Laisser un commentaire

Plongée dans la culture Ainu à Hokkaido

Culture Ainu

Durant notre séjour à Hokkaido, nous nous sommes rendus au village Ainu sur les rives du lac Akan. Avec 36 maisons et environ 120 résidents, le village a pour but de perpétuer les traditions et la culture Ainu et de présenter les produits d’artisanats de ce peuple. Certains de ces produits seront inclus dans la Peko Peko box de Septembre 2021, sur le thème d’Hokkaido. Abonnez-vous avant le 31 Août.

Ainu Culture

Qui sont les Ainu?

Les Ainu sont un peuple autochtone de l’île d’Hokkaido, la plus au nord de l’archipel du Japon. Ainu signifie “humain”. La culture Ainu est très différente de la culture japonaise, avec ses propres légendes, croyances, danses et rituelles, langues et chants.

Les Ainus vivaient en étroite relation avec la nature, vivant de pêche, de chasse et d’agriculture. Ainsi, ils ont développé des croyances selon lesquelles les dieux et esprits visitent notre monde sous diverses formes et se trouvent donc partout autour de nous, dans le monde naturel. Ainsi, ceux-ci peuvent se retrouver dans les montagnes, le vent, les animaux ou les plantes. Les Ainu ont aussi un grand respect pour la nature et cela se retrouve dans leur artisanat, chants et danses.

Ces derniers sont très importants dans la vie quotidienne des Ainus. Que se soit la joie ou la tristesse, ce peuple exprime ses émotions à travers les danses et les chants, que l’on retrouve ainsi à tout moment dans tous les pans de la société, que ce soit pour des célébrations familiales, avec des amis ou même au travail.

Ainu people

Les broderies Ainu

Un des artisanats qui a tout de suite attiré notre attention sont les broderies aux formes bien particulières. On retrouve ainsi les “moreu” (les spirals) et les “aiushi”, les motifs en épines. Ces motifs peuvent être différents d’une région à une autre et d’une famille à l’autre, étant traditionnellement passés de mère en fille. Ces dessins sont connus pour éloigner les mauvais esprits.

Dans votre Peko Peko Box, vous retrouverez une pochette inspirée des broderies Ainu. Une partie des profits de ces pochettes vont à une association qui promeut la sauvegarde de la culture Ainu.

Ainu Culture

Interview de Ayano Maeda, directrice de Hokkaido Potluck

Où et par qui cette pochette est-elle fabriquée ?

Compte tenu de leur nombre réduit, les Ainu sont malheureusement incapables de produire des pochettes à grande échelle. C’est pourquoi nous sollicitons un atelier de teinture à Kyoto où des artisans impriment le motif sur tissu avant de coudre les pochettes une à une.

Nous avons entendu dire qu’une partie des bénéfices tirés de la vente de vos produits va au peuple Ainu?

L’artisanat Ainu était à l’origine utilisé dans la vie quotidienne, il n’était pas à vendre. Par conséquent, les objets Ainu n’ont jamais été produits en série. Bien qu’ils peuvent être considérés comme des œuvres d’art, le prix auquel ils sont vendus ne vaut pas le temps de l’artisan. Actuellement, le nombre d’Ainu qui ont hérité du savoir-faire Ainu pour l’artisanat tel que le travail du bois, le tissage et la couture diminue et, afin de préserver les techniques traditionnelles, ils doivent enseigner leur artisanat aux générations futures. Par conséquent, une partie des bénéfices tirés de la vente de ce produit est reversée à la Nibutani Folk Art Association.

Abonnez-vous à Peko Peko Box pour lire l’interview en entière et recevez votre box sur le thème de Hokkaido pour en savoir plus sur la culture Ainu.

Publié le Laisser un commentaire

Obon Matsuri

Obon

Au mois d’août, les festivités d’Obon se tiennent dans tout le Japon. C’est le moment d’honorer et de prier pour les esprits de ses ancêtres. Durant cette période, les esprits reviennent sur terre pour rendre visite à leurs proches.

Pendant le festival d’Obon, l’encens est utilisé pour prier pour les esprits des ancêtres. Dans la Peko Peko Box de juillet 2021, nous avons inclus de l’encens au lotus, alors n’oubliez pas de vous abonner avant le 30 juin 2021.

Obon

Comment célébrer le Obon?

Le Obon est une festivité bouddhique pratiquée au Japon depuis plus de 500 ans. Elle se tient le 15ème jour du 7ème mois du calendrier solaire, qui correspond à mi-août du calendrier lunaire. Les festivités du Obon se tiennent durant trois jours, généralement du 13 au 16 août. Durant le Obon, tout s’arrête. Beaucoup de magasins ferment et les japonais prennent des congés pour rentrer dans leur famille. Les transports sont ainsi généralement bondés, ainsi que les hôtels. Ce n’est pas la meilleure saison pour voyager au Japon.

Durant cette période de festivité, des lanternes sont accrochées devant les maisons pour guider les esprits des ancêtres, des danses sont organisées pour accueillir les esprits (les styles de danse varient selon la région du Japon), les familles se réunissent pour faire des offrandes sur la tombe des ancêtres. A la fin des festivités, des lanternes sont placées dans les rivières et les lacs pour amener les esprits à retourner dans leur monde.

A Kyoto, le dernier jour du Obon a lieu le Gozan no Okuribi. Des feux géants sont disposés en forme de caractères kanji et incendiés, au sommet des montagnes autour de Kyoto.

Obon dance

Encens au Lotus

Durant le Obon, l’encens est utilisé pour prier pour les esprits des ancêtres. Nous avons choisi un encens au parfum de lotus car les fleurs de lotus fleurissent pendant l’été, en juillet et août. Les meilleurs endroits pour en profiter sont l’étang Shinobazu dans le parc d’Ueno, le temple Mimurotoji à Kyoto ou le temple Tozenji à Nagano. Intégrez ce parfum rafraîchissant de fleurs de lotus dans votre routine quotidienne estivale.

Abonnez-vous à Peko Peko Box pour ne pas manquer notre prochaine box!

Lotus flower incense
Publié le Laisser un commentaire

Qu’est ce que Kamakura bori?

Les Kamakura Bori sont des objets sculptés en laque, originaires de Kamakura. Vous pourrez admirer les détails des gravures dans des bols, assiettes, baguettes… Nous allons vous en dire plus dans cet article sur les techniques et l’origine de cet art typique de Kamakura.

Kamakura bori

Les origines du Kamakura Bori

Kamakura-bori est une technique inventée par les busshi (sculpteurs de statues bouddhistes) il y a 700-800 ans. A cette époque, le Bouddhisme venait d’être introduit au Japon et de nombreux temples étaient en construction à Kamakura. Les artisans de la ville développèrent cette technique pour produire tous les objets nécessaires à la décoration de ces nouveaux temples. Durant la période Edo, le Kamakura Bori se diversifie pour produire également des objets de la vie courante. A l’ère Meiji, des mouvements anti-bouddhisme entraînent une diminution du nombre d’artisans pratiquant cet art. Aujourd’hui, quelques artisans restent et continuent de perpétuer cette tradition de gravure sur bois et laque.

Kamakura bori

Les techniques de création

Les objets sont fabriqués en sculptant des motifs dans le bois, puis en le laquant avec des couches de couleur. Le bois utilisé varie mais on retrouve souvent du bois de Ginkgo ou Katsura. Les motifs (souvent des animaux, des fleurs ou des arabesques) sont d’abord gravés dans le bois, puis commence le processus de la laque. La fabrication d’une pièce prend environ un mois, car il faut laisser le temps à toutes les couches de sécher. Les Kamakura Bori sont très résistants et peuvent se transmettre de génération en génération. 

La marque des outils est souvent laissée tel quel sur le design, pour accentuer les motifs. Une poudre noir pour également étre utilisé dans les courbes pour accentué les effets de reliefs du design. Les pièces sont souvent créées en collaboration avec plusieurs artisans, chacun ayant sa spécialité: gravure ou laque.

Boutique Sansuido à Kamakura

Où acheter des objets Kamakura Bori à Kamakura?

Si vous voulez rapporter avec vous un bel objet sculpté, nous vous conseillons la boutique Sansuido. Située entre la rue commerçante Komachi Dori et le sanctuaire Tsurugaoka Hachiman-gū, vous y serez accueilli par Goro Koizumi, le propriétaire. Il vous présentera sa boutique avec joie, en anglais et même avec quelques mots en français!

Les pièces exposées vont de prix très abordables pour des baguettes ou de petites assiettes ou bols, à des objets plus conséquents avec les plats aux designs plus élaborés. Vous y trouverez sans nul doute votre bonheur!

Si vous voulez en découvrir plus sur Kamakura, vous pouvez acquérir notre box Voyage à Kamakura qui vous transportera jusqu’à cette belle destination à travers des objets de boutiques locales sélectionnés avec soin.

Boutique Sansuido à Kamakura
Publié le Laisser un commentaire

Le temple Hokokuji de Kamakura

Si vous voulez vous éloigner un peu des foules et profiter d’un moment de calme, pourquoi ne pas aller visiter le temple Hokokuji à Kamakura. Légèrement excentré dans un quartier résidentiel, c’est probablement l’un des plus bel endroit de la ville.

Hokokuji et sa forêt de bambous

On dit que le temple Hokokuji a été fondé en 1334 par Tengan Eko ou Uesugi Shigekane, sous le patronage d’Ashikaga Ietoki. Il appartient à la secte bouddhiste Rinzai.

Temple Hokokuji de Kamakura

Le bâtiment principal date de 1920, ayant été reconstruit après avoir été détruit dans un grand tremblement de terre. Mais l’on ne vient pas au Hokokuji pour admirer ses bâtiments. Le temple est en effet surnommé le “temple aux bambous”, du fait de sa magnifique forêt de bambous se trouvant en son centre.

Temple Hokokuji de Kamakura
Forêt de bambous

Beaucoup d’entre vous ont sûrement pour référence la bambouseraie d’Arashiyama, à Kyoto. Mais nous pouvons vous assurer que celle-ci est beaucoup plus jolie. La lumière dansante entre les tiges vertes s’élançant vers le ciel crée une atmosphère magique.

Pour renforcer ce côté mystique, vous remarquerez peut-être les grottes que l’on aperçoit dans les parois rocheuses qui surplombent le temple. On raconte que c’est là que les cendres des seigneurs du clan Ashikaga auraient été dispersées.

Temple Hokokuji de Kamakura
Temple Hokokuji de Kamakura

Profitez d’une tasse de matcha

Dans la forêt de bambous, se trouve une petite maison de thé, où vous pouvez déguster une tasse de thé matcha, chaude ou froide selon la saison. Le thé est accompagné de bonbons japonais en sucre qui contrebalance très bien l’amertume du matcha.

Temple Hokokuji de Kamakura
Profitez d’un thé Matcha

L’entrée du temple coûte 300 yen et il vous faudra rajouter 500 yen en plus pour profiter de cette tasse de matcha.

En attendant de pouvoir visiter Kamakura…

Si vous ne pouvez pas voyager au Japon et à Kamakura pour le moment, nous vous proposons de découvrir cette magnifique ville au travers de notre Kamakura Box. Celle-ci contient une sélection d’objets et de snacks qui vous transporteront jusque là, sans bouger de chez vous! Dans notre boîte est également inclus un magazine pour en apprendre plus sur le contenu de la boîte et les artisans qui y ont participé.

Temple Hokokuji de Kamakura
Temple Hokokuji de Kamakura
Publié le Laisser un commentaire

Qu’est ce que le shakyo?

Vous recherchez une expérience relaxante à faire durant votre séjour au Japon? Vous souhaitez vous reconnecter avec vous-même? Ne cherchez pas plus loin, nous avons pour vous l’activité parfaite: le shakyo.

Qu’est ce que le shakyo?

Shakyo (写経) signifie littéralement “recopier les sutras”. C’est ainsi une activité pratiquée pour recopier les écritures bouddhiques à la main.

La pratique du shakyo arrive au Japon au 7ème siècle et devient vite très populaire. Le shakyo était initialement pratiqué pour diffuser les écritures bouddhiques et étendre cette religion. Mais, petit à petit, le shakyo est sorti de son cadre religieux pour devenir une activité permettant de retrouver une paix intérieure. On le pratique désormais pour se purifier autant physiquement que mentalement.

Pratiquez le shakyo
Pratiquez le shakyo

Comment pratiquer le shakyo?

Le sutra le plus utilisé dans la pratique du shakyo est appelé le “Hannya Shinkyo” ou en anglais Heart Sutra. On le choisit souvent car c’est l’un des plus simple.  

Si vous n’avez jamais pratiqué le japonais, pas d’inquiétude. Vous n’avez nul besoin de le lire ou le comprendre pour pratiquer le shakyo. On vous donnera un papier fin sous lequel est placé le modèle du sutra. Il vous faudra alors seulement tracer les lignes en transparence. Profitez de ce moment pour vous relaxer, prenez votre temps. Plus que recopier joliment les écritures, c’est le travail sur soi qui est important.

Pratiquez le shakyo
Axel faisant du shakyo

Une fois le sutra recopié, écrivez sur votre feuille un vœu que vous souhaitez voir se réaliser, ainsi que votre nom et la date. Puis, vous devrez aller déposer votre travail devant l’autel de Bouddha.

Où pratiquer le shakyo à Kamakura?

Si vous vous trouvez à Kamakura, vous pouvez faire l’expérience du shakyo au temple Hokaiji. Construit en 1335, ce beau petit temple appartient à la secte Bouddiste Tendai. Il se trouve non loin du célèbre sanctuaire Hachimangu et de la rue commerçante, ce qui en fait une étape très pratique à ajouter absolument aux endroits à visiter à Kamakura. Là, vous pourrez demander à pratiquer le shakyo.

Dans le Temple Hokaiji, salle de shakyo

Pour vous accompagner dans votre vie quotidienne, en espérant que cela vous apporte paix et joie, nous avons inclus dans notre Kamakura Box un tote bag illustré d’un sutra.

Publié le Laisser un commentaire

Que voir et faire à Kamakura?

Pour notre Peko Peko Box de Mars, nous vous emmenons à la découverte de Kamakura. Située à moins d’une heure au sud de Tokyo, Kamakura est une ville côtière de la préfecture de Kanagawa. Elle est devenue le centre politique du Japon à la fin du 12ème siècle et jusqu’au 14ème siècle après que le shogunat s’y soit installé pour gouverner l’archipel. Parfois appelée la Kyoto de l’est du Japon, Kamakura est connue pour ses nombreux temples et sanctuaires.

Profiter de la vue sur le Mt Fuji depuis la plage

Les plages de sable de Kamakura attirent les foules durant les mois d’été, beaucoup de Tokyoïte viennent y passer leurs week-end. En hiver notamment, lorsque l’horizon est dégagé, on a depuis la plage une magnifique vue sur le Mont Fuji.

Soleil couchant sur le Mt Fuji
Soleil couchant sur le Mt Fuji

Pour accéder aux plages, nous vous conseillons de prendre le charmant train pittoresque Enoden, depuis la gare de Kamakura jusqu’à la station Enoshima.

Enoden train
Train Enoden à la station Kamakura Koko Mae

Le grand Bouddha de Kamakura

Un des immanquables de Kamakura est sa statue en bronze du Bouddha Amida, qui se dresse au temple Kotokuin. Construite en 1252, elle a une hauteur de 11,5 mètres et pèse plus de 120 tonnes. C’est la deuxième plus haute statue de Bouddha en bronze du Japon, dépassée seulement par la statue du temple Todaiji de Nara.

La statue se trouvait à l’origine à l’intérieur d’une grande salle. Cependant, après que celle-ci fut détruite, les moines décidèrent de laisser la statue à l’air libre.

Le grand Bouddha de Kamakura
Le grand Bouddha de Kamakura

Le sanctuaire Tsurugaoka Hachiman-gū

Au centre de la ville, depuis la gare de Kamakura, vous pourrez suivre le dankazura, un chemin piétonnier de 450 mètres de long, bordé de 177 sakura, et menant au sanctuaire Tsurugaoka Hachiman-gū.

Fondé par Minamoto Yoriyoshi en 1063, c’est le sanctuaire le plus important de Kamakura.

Il fut agrandi et déplacé vers son site actuel en 1180 par son descendant, Minamoto Yoritomo, fondateur et premier shogun du gouvernement de Kamakura.

Tsurugaoka Hachiman-gū
L’entrée du Tsurugaoka Hachiman-gū

Le sanctuaire est dédié à Hachiman, le dieu protecteur de la famille Minamoto et des samouraïs en général. En effet, Hachiman était considéré comme le kami protecteur de la classe guerrière.

On raconte que Hachiman aurait été guidé jusqu’au sanctuaire par des colombes. C’est pourquoi vous trouverez de nombreuses représentations de cet oiseau. Comme par exemple sur la plaque en haut du bâtiment principal, le caractère “hachi” est tracé avec des représentations de colombes.

Tsurugaoka Hachiman-gū
Le caractère “hachi” est tracé avec des représentations de colombes.

Le temple Hokoku-ji et sa fôret de bambous

Un magnifique temple qu’il ne faut pas manquer lors d’une visite à Kamakura est le Hokoku-ji. Légèrement excentré, il se dresse au milieu d’un quartier résidentiel. Il est souvent surnommé le temple aux bambous. En effet, son attraction principale est la magnifique forêt de bambou qu’il cache en son centre. Pas moins de 2000 bambous s’y dressent. Un endroit magique.

Hokoku-ji et sa fôret de bambous
Hokoku-ji et sa fôret de bambous

Au centre de la forêt, une maison de thé où vous pourrez déguster un matcha accompagné de sucreries pour 500 yen, tout en admirant la lumière jouer à cache cache entre les bambous. 

Dégustation de Matcha à Hokoku-ji
Dégustation de Matcha à Hokoku-ji

Vous voulez en découvrir plus sur Kamakura?

Pour en découvrir plus sur Kamakura, abonnez-vous à Peko Peko Box.

Publié le Laisser un commentaire

Marché de Kumade: Célébrer le Nouvel An à Tokyo

Marché de Kumade

Le marché de kumade est une tradition liée au Nouvel An japonais se déroulant durant le mois de Novembre. Les kumade sont de magnifiques objets d’artisanat japonais que l’on trouve principalement suspendus dans les boutiques et commerces. Mais ce ne sont pas de simples objets de décoration. Nous vous expliquons tout dans cet article.

Qu’est ce qu’un Kumade?

Un kumade est un râteau en bambou. Mais alors, quel rapport avec le Nouvel An? Et bien, le kumade sert à “ratisser la bonne fortune” pour l’année à venir. Pour ce faire, les kumade sont décorés de nombreux symboles pour attirer prospérité, fortune et chance à leur propriétaire. Ce sont principalement les chefs d’entreprises et les commerçants qui achètent, avant la fin de la Nouvel Année, un kumade, pour apporter à leur entreprise du succès pour l’année à venir. La taille et le prix des kumade varient, les plus petits coûtent 2000 ou 3000 yen (15 à 25 euros) et les plus gros 50000 yen (450 euros) ou plus et peuvent peser jusqu’à 150kg. 

Marché de Kumade
Marché de Kumade

Les signification du Kumade

Les kumade sont décorés de nombreux symboles. Par exemple, des pièces de koban, la monnaie utilisée durant la période Edo ou encore des tonneaux de riz, symboles de récoltes abondantes et donc de prospérité. On trouve également des petites statuettes de tortues ou grues. Il est en effet dit dans la culture japonaise que ces deux animaux vivent respectivement 10 000 et 1 000 ans. Ils sont donc un symbole de bon augure. Deux autres animaux sont aussi souvent représentés. Tout d’abord, la dorade rouge. Se prononçant “tai” en japonais, la sonorité de son nom fait résonance avec le mot “omodetai” signifiant “célébrer”. Enfin, le hibou, se prononçant en japonais “fukuro”. Et “fuku” en japonais signifie “bonheur”.

A la fin de l’année, les vieux kumade sont ramenés au sanctuaire pour être brûlés. De grandes boîtes sont ainsi installées devant le marché de kumade pour les récupérer. Étant un talisman, il est en effet de mauvais augure de se séparer de son kumade en le mettant tout simplement à la poubelle. Chaque Nouvelle Année, il faut donc racheter un kumade, plus grand que l’année précédente de préférence, car c’est un signe que son entreprise prospère. Au contraire, si le kumade acquis est plus petit, ce n’est pas de bons auspices. 

Marché de Kumade
Marché de Kumade

Marché de Kumade: le Sanctuaire Ootori à Asakusa 

Plusieurs marchés de kumade se déroulent à Tokyo durant le mois de novembre. Nous nous sommes rendus au sanctuaire Ootori, dans le quartier de Asakusa, car il est dit que c’est là que cette tradition aurait vu le jour. Plusieurs marchés ont lieu durant le mois. Le premier est appelé Tori no Ichi et se tient le premier jour du coq de novembre, selon le calendrier lunaire. Le second marché, Ni no Tori, se tient le second jour du coq du mois, soit 11 jours plus tard. Selon les années, il peut y avoir un troisième marché (alors appelé San no Tori). Le marché se tient toute la journée, 24h non stop. Durant chaque marché, c’est plus de 100 stands qui s’alignent. Chaque stand rivalise de créativité avec des kumade les plus originales les uns que les autres. Tout autour du sanctuaire, on trouve également des stands de nourriture, dans l’esprit des matsuris japonaises. 

Les plus grosses ventes sont suivies d’un rituel particulier. Pour signifier que le deal est clos, le vendeur et l’acheteur vont taper plusieurs fois dans leurs mains en suivant le rythme de 3,3,3 et 1. Ce rituel est appelé le tejime. 

Si vous vous trouvez à Tokyo durant le mois de novembre, le marché de kumade est définitivement à ne pas manquer. Et pourquoi ne pas en acheter un petit pour le ramener en souvenirs?

Marché de Kumade
Marché de Kumade
Publié le Laisser un commentaire

Qu’est ce que le Kagura?

Lors de notre séjour à Joge, nous avons eu la chance d’assister à une représentation de Kagura. Mais qu’est ce que le Kagura?

Kagura (神 楽) signifie littéralement le “divertissement des dieux”. On raconte dans les Kojiki et Nihon Shoki, les vieilles chroniques relatant les origines du Japon, qu’Amaterasu, la déesse du soleil, se cacha dans une grotte après une dispute avec son frère. Le monde se vit alors privé de sa lumière et fut plongé dans le noir. Les dieux décidèrent alors de donner un spectacle devant la grotte pour attirer son attention et la faire revenir dans le monde extérieur. Ce spectacle donné par les dieux est ainsi à l’origine des danses du Kagura.

La particularité du Kagura de Joge

Le point culminant de la représentation est lorsque 2 serpents apparaissent sur la scène. Les corps des serpents mesurent 18m de long et leur design s’inspirent des lanternes traditionnelles en accordéon. Chaque serpent est contrôlé par un seul homme, ce qui est très impressionnant. En effet, une grande force physique est nécessaire pour contrôler le corps du serpent pendant les 30 minutes que dure la performance.

Okinaza : le vieux théatre en bois

Le spectacle de kagura a eu lieu dans l’Okinawa. Érigé en 1925, durant la période Taisho, l’Okinaza est une salle de spectacle traditionnelle où se déroulaient des représentations théâtrales. Il reste très peu de ces bâtiments d’origine au Japon. Au rez-de-chaussée se trouvent la scène et des espaces pour que les spectateurs s’assoivent. Un balcon fait le tour du théâtre avec plus de places assises. Cependant, l’on remaruqe très vite qu’il n’y a dans la salle aucun siège, car les spectateurs avaient pour habitude de s’installer directement sur le sol, sur de petits coussins.

L’Okinaza est un témoin de la prospérité passé de Joge, en tant que ville étape sur la route de l’argent. Beaucoup de gens traversant la ville, avoir une offre concéquente de divertissement était une nécessité. Le vieux théâtre en bois est là pour nous rappeler cette époque.

Okinaza
Okinaza lanternes

Où assister à un spectacle?

Si vous voulez voir une performance de Kagura complète, vous pouvez aller voir notre vidéo sur notre Youtube channel. Vous pouvez également vous offrir ou offrir la box Voyage à Joge, pour en découvrir plus sur cette charmante ville et ses habitants…

Kagura
Sur la scène
Publié le Laisser un commentaire

Bento japonais à Joge: HOME Kitchen

Dans le centre ville de Joge, parmi les maisons aux murs blancs, le meilleur établissement pour déjeuner est HOME Kitchen, une petite boutique qui propose de déclicieux bento japonais. La cuisine maison et l’accueil chaleureux vous donneront envie de revenir le lendemain!

Qu’est ce qu’un bento?

Dans les pays occidentaux, pour un déjeuner rapide et bon marché, notre choix sur porte souvent sur un sandwich. Au Japon, ceux-ci sont remplacé par les bentos. Un bento est une boîte à repas. Vous pouvez acheter votre bento dans des superettes, des supermarchés ou des magasins spécialisés. Un bento se compose généralement de riz et de plusieurs plats d’accompagnement tels que viande, poisson, légumes, pickles, œuf. Le bento est un vrai repas équilibré.

Une boutique “comme à la maison”

Noai Ohata, propriétaire de Home Kitchen
Noai Ohata, propriétaire de Home Kitchen

Noai Ohata, la propriétaire de HOME Kitchen, est une jeune femme active, mère de trois enfants. Les journées pour elle sont très chargées. Après avoir déposée ses enfants à l’école, elle se rend au magasin pour commencer à cuisiner. Au travers de sa cuisine, Ohata-san souhaite que ses clients aient l’impression d’être chez eux en train de déguster un petit plat mijoté par leur mère. Ouverte en 2016, la boutique a connu un véritable succés. Les bento sont prêts à 11h00 et sont souvent tous vendu un peu après midi.

Pendant notre séjour à Joge, j’ai pu déguster trois de ces bentos. Tout d’abord, le bento au Keema curry, délicieuse viande hachée bien assaisonnée mais pas trop épicée, garnie d’un œuf au plat et de quelques légumes locaux. Une explosion de saveurs. Ensuite, l’omuriceebi chili. Une omurice se compose de riz frit recouvertte d’une omeletteLe ebi chili, un plat aux influences chinoises, consiste en des crevettes sautées avec une sauce chili. Une combinaison délicieuse.

Keema curry, bento japonais
Keema curry bento à Home Kitchen

Enfin, mon bento préféré, et probablement le plus populaire, dans ce magasin, le karaagebento. Le karaage est un plat d’accompagnement que vous trouverez souvent dans les bento japonais. C’est un poulet frit à la japonaise. Le karaage de chez HOME Kitchen est l’un des meilleurs que j’ai pu goûter. Le poulet était tendre et la croûte l’entourant parfaitement croustillante. Mais ce qui m’a le plus plu c’est la petite touche secrète. Sur les karaage, on peut en effet remarquer des petits flocons verts. Au début, je pensais que c’était tout simplement des herbes, mais non. C’était du nori, des algues séchées japonaises. C’était surprenant mais cela donnait au karaage une délicieuse pointe de sel.

Karaage bento
Karaage à Home Kitchen

Pour en apprendre plus sur Joge

Si vous voulez en savoir plus sur Joge, commandez notre coffret de novembre2020. Non seulement vous recevrez les meilleurs souvenirs de la ville, mais vous en apprendrez également plus sur ses habitants et ses artisans au travers de nos interviews.

Publié le Laisser un commentaire

Escapade à la campagne au Japon

Les rues de Joge

Si vous recherchez une escapade à la campagne au Japon, pas trop loin de Kyoto ou d’Hiroshima, alors, Jogeest fait pour vous.

Depuis Kyotoou Hiroshima, prenez le Shinkansen jusqu’à la gare de Fukuyama avant de louer une voiture qui vous amènera en 1h de route au village. Vous pouvez également conduiredirectement d’Hiroshima à Joge. Cela vous prendra environ 1h45.

Joge-machi était situé sur la «Ginzan Kaido» ou «Silver Highway» qui, à l’époque féodale, livrait de l’argent entre les mines d’Iwami Ginzan et Kyoto et Osaka. À Joge, vous pouvez vous promener en admirant les bâtiments historiques, assister à un spectacle de Kagura, une danse rituelle shinto, acheter des antiquités, et rencontrer des producteurs locaux. En arpentant les rues du village, vous pouvez toujours y ressentir vibrer l’esprit de la période d’Edo. Un voyage dans le temps

Jour 1 – Un village japonais traditionnel

Pour le premier jour de ce week-end loin de la ville, partez tôt le matin pour arriver à Joge juste à temps pour le déjeuner. Ne passez pas encore par le centre-ville et dirigez vous vers les montagnes. Une petite route, coincée entre un ruisseau et le flanc de la montagne, vous amènera à Shuroan, un délicieux restaurant tenu par un couple vraiment sympa. Pendant que la femme vous fera visiter, le mari cuisinera pour vous un délicieux déjeuner composé d’ingrédients locaux de saison. La nourriture est délicate, l’assaisonnement subtile.

Après le déjeuner, vous pouvez demander à prendre votre thé dans un pavillon surplombant la rivière. Calme et sérénité vous entourent. Si vous avez le temps, pourquoi ne pas faire une sieste?

Après le déjeuner, dirigez-vous vers Tenryo Joge, une auberge traditionnelle japonaise où vous passerez la nuit. Là, le personnel très amical vous accueillera et vous conseillera sur les activités à faire dans cette ville pittoresque. Notre recommandation: louez donc un kimonopour l’après-midi. En vous promenant dans la ville, prenez des photos en kimono devant les murs blancs de la ville, dans l’Okinaza, l’unique théâtre en bois encore debout dans la région du Chugoku, ou dans le pittoresque magasin d’antiquités. Découvrez l’histoire des centaines de poupées qui y sont exposées et goûtez au charme du Japon du début du siècle.

Jour 2 – Escapade dans la campagne japonaise

Pour ce deuxième jour de votre aventure à Joge, profitez de votre matinée dans le jardin de la machiya où vous avez passé la nuit avant de vous diriger vers la gare deBingo Yano. Cette station est un véritable trésor et vous y trouverez un nombres impressionnants de bibelots, de masques, figurines et autres objets non identifiés. Aussi, sur le quai, ne manquez pas le petit sanctuaire et sa statue de Hotei-san, la divinité du contentement et du bonheur, sculptée dans un bloc de bois. De plus, si vous avez de la chance (il n’y a que 6 trains par jour), vous verrez le petit train d’un seul wagon quiiter la gare et avant de se perdre dans les rizières. Une image qui semble sortir tout droit d’un film de Ghibli.

En outre, la station a pour thème le bonheur et la bonne fortune. En effet, le nom de la ligne de train est Fukuensen 福塩線 et si vous en changez les caractères tout en gardant la même prononciation, Fukuensen devient 福縁線 ce qui signifie la ligne de la bonne fortune.

La station est tenue par un charmant couple. Pour le déjeuner, ils vous préparerons un blod d’udon pas comme les autres: le fukuen udon (udon de la bonne fortune), du nom de la ligne de train. La recette de ce plat a été soigneusement pensée par Sato-san, le chef de gare. Elle se compose d’une soupe udon avec 3 mochi: un mochi ume (prune), un mochi kibi (mil) et un mochi yomogi (armoise). La forme ronde du mochi symbolise la bonne fortune.

Après le déjeuner, faites un tour dans les rizières alentour. Le paysage est à couper le souffle!

Quoi rapporter en souvenir?

Avant de partir, que ramener comme souvenir de la ville de Joge? Nous recommandons des Yoshu cake, Tsuchinoko Manju, senbei, un ofuda fukuensen, des assiettes vintages, … Obtenez tous ces souvenirs ainsi que des interviews exclusives des habitants de Joge en recevant notre box Voyage à Joge.

De plus, si vous êtes intéressé par une escapade à la campagne au Japon, vous pouvez contacter Cocolo Travelpour un plan de voyage personnalisé.

Senbei et ofuda, Satou-san
Sato-san présentant ses senbei et ofuda,
Takahashi-san présentant des petits sacs parfumés
Takahashi-san présentant des petits sacs parfumés
Sayaka-san
Sayaka-san présentant des paniers en tissus de kimono
Miyoko-san présentant les tsuchinoko manju
Miyoko-san présentant les tsuchinoko manju
Yoshu cake
Maebara-san présentant les yoshu cake